Comment empêcher son chien d’aboyer tout le temps ?

chien d'aboyer

Bien que le chien soit le meilleur ami de l’homme, l’entendre aboyer à tout bout de champ n’est pas vraiment l’idéal. Or, cette faculté se trouve dans les gènes même de l’animal. Il lui faut un bon laps de temps et quelques aides pour l’apaiser et pour atténuer ses hurlements. Voici alors quelques méthodes pour cela.

Apprendre à un chien à ne pas aboyer

L’aboiement est une sorte de mise en place des repères pour les chiens qui ne sont pas bien éduqués par leur maître. L’éducation de chien qui aboie permet à l’animal d’avoir ses repères et de ne pas exagérer. Il est alors important de lui enseigner des ordres basiques comme « se coucher » ou « ne pas bouger ». Les chiens ont besoin d’avoir des limites imposées pour ne plus avoir à demander et à hurler tout le temps.

Pour les personnes qui veulent avoir des résultats probants et qui ont un peu de volonté, il est possible de passer par le dressage du chien et de son aboiement. Il est également possible de dresser son chien à ne pas aboyer avec l’aide des professionnels. Les ordres les plus importants sont ceux qui amènent le chien à un état de quiétude. Plus l’animal assimile ces directives, plus il arrête d’aboyer de lui-même. Rendez-vous sur le site ecole-du-chiot.fr pour découvrir comment apprendre à son chien à ne pas aboyer.

Éviter les tentations à votre chien et fatiguer l’animal avec diverses activités

Que dans des cas assez rares, le chien n’aboie jamais sans raison. Derrière chaque cri et hurlement de cet animal, une chose l’anime. Son maître doit comprendre et analyser ses faits et gestes pour trouver cette cause racine. En l’enlevant, il y aura moins de risques que le chien n’aboie. Par exemple, s’il se met toujours à hurler devant la fenêtre lorsque le facteur passe, il serait peut-être grand temps de ne le sortir que lorsque ce dernier est passé. Par ailleurs, les dresseurs professionnels conseillent de ne jamais laisser un chien seul à l’extérieur.

Un chien qui aboie a de l’énergie à revendre. En l’entraînant à faire des activités, son maître peut le distraire. Mais en plus de cela, il peut le fatiguer. Des occupations ludiques, comme aller chercher une balle, ou faire une petite promenade en courant, l’aide à dépenser ses énergies. D’ailleurs, ces exercices vont permettre d’améliorer la santé mentale et physique de l’animal et d’en assurer l’équilibre.

L’ignorer et le récompenser, et aussi utiliser un collier anti-aboiement

Un chien aboie pour attirer l’attention sur lui. À partir du moment où il s’aperçoit que son maître n’est pas intéressé par ses cris, il n’aura plus de raison de le faire. Une petite astuce consiste donc à lui donner une petite friandise lorsqu’il aura cessé de criailler. Inconsciemment, il comprendra que ses rugissements n’ont pas eu l’impact voulu. Au contraire, c’est lorsqu’il est redevenu calme qu’il a eu sa récompense. Avec cette méthode, il est important d’être patient et calme vis-à-vis du chien. La transition ne se fera pas en un clin d’œil. Un temps d’adaptation et d’évolution est nécessaire.

Ce type de collier est doté d’une technologie particulière. En fonction de l’appareil en place, le dispositif anti-aboiement peut-être à base de système électrique, à ultrason, à vibration, ou même en spray à base citronnelle. Ce type de machine inhibe les instincts naturels du chien, notamment de ses hurlements et de ses cris. Seulement, il est à noter que ce dispositif peut être combiné avec d’autres méthodes afin d’améliorer son efficacité. De plus, il faut éviter que le chien s’en accommode et qu’à la fin ses pulsions primaires reviennent.