Les conseils pour élever un enfant adopté

élever enfant adopté

Les démarches à faire pour adopter un enfant

L’adoption est une belle aventure dont la procédure requiert beaucoup de patience venant des adoptants. Si vous avez le souhait d’adopter un enfant ou une fille, particulièrement, dans les meilleures conditions possibles, il est impératif de connaître les formalités à remplir et les procédures y afférentes. Découvrez les détails ci-dessous.

Fonctionnement de l’adoption d’un enfant

Le premier objectif de l’adoption est de donner des parents à un enfant qui n’en a pas. L’adoption répond, d’une part, à l’attente de l’enfant d’avoir une famille auprès de laquelle il va grandir et, d’autre part, au désir pour l’adoptant d’offrir son affection à un enfant. De ce fait, l’adoption va créer un lien de parenté qui sera établi par la décision d’un juge ou d’une administration. Pour adopter un enfant ou une fille, comme vous le souhaitez, sachez qu’il existe deux (02) types d’adoption en France. Il y a premièrement l’adoption plénière qui consiste à renouveler un nouveau lien de filiation au lien de filiation existant entre la famille d’origine et l’enfant adopté. Il y a deuxièmement l’adoption simple qui vise à engendrer un nouveau lien de filiation entre l’adopté et l’adoptant.

Les conditions à remplir pour l’adoption d’un enfant

Pour pouvoir adopter un enfant ou une fille, particulièrement, vous devez suivre les conditions suivantes. D’abord, que vous soyez marié ou célibataire, vous devez avoir 28 ans au minimum. Pour un couple marié, il faut au moins garantir deux (02) ans de mariage, sans être séparé. Pour un couple marié qui adopte seul, l’accord de l’époux(e) est très important. En plus de cela, il faut que vous obteniez un agrément, même s’il s’agit d’un enfant confié à un Organisme Autorisé pour l’Adoption (OAA) ou d’un enfant étranger ou encore d’une adoption d’un orphelin de l’Etat. Il est à noter que l’agrément n’est délivré qu’à un candidat marié qui peut adopter conjointement ou seul, avec l’accord de son conjoint, et à un candidat non marié vivant en couple. N’oubliez pas qu’adopter un enfant ou bien une fille, si cela est votre préférence, nécessite des capacités matérielles et financières convenables, pour pouvoir l’accueillir.

Les procédures d’adoption

Premièrement, pour pouvoir entamer le processus d’adoption, il faut obtenir un service venant de l’Aide Sociale à l’Enfance (ASE). Cette dernière se chargera d’effectuer une enquête sociale et psychologique de votre situation. Durant cette phase, vous serez informé de tous les détails d’adoption. Ensuite, vous devrez fournir des documents comme une copie de votre acte de naissance, une copie de votre livret de famille, si vous avez des enfants, un casier judiciaire et un certificat médical délivré par un médecin agréé par l’ASE. Pour les entretiens, vous aurez un rendez-vous avec un psychologue et recevrez la visite d’un travailleur social dans votre domicile. Enfin, la dernière procédure concerne la délivrance de l’agrément venant du conseil des Familles des pupilles de l’Etat et du président du conseil général. Au cas où l’agrément est refusé, vous pouvez refaire votre demande en attendant 30 mois après le premier essai ou recourir à une voie administrative, surtout au tribunal. Réalisez dès maintenant votre rêve d’adopter une fille.